Avec des taxes d’habitation et taxes foncières moins élevées qu’à Pau, les communes de l’agglomération attirent. Les agences Orpi ont constaté 35% de ventes en plus par rapport à l’an dernier.

L’Ouest : Lescar, Lons, Billère…

“C’est un secteur beaucoup plus dynamique par rapport à l’an dernier, en nombre de transactions et en évolution des prix, qui ne baissent plus mais se stabilisent”, explique Fabrice Berthet, de l’agence Orpi Lescar. “A partir du moment où une maison est mise à la vente au prix du marché, elle va se vendre dans le mois et demi”. Sur Lescar, les terrains constructibles commencent à manquer, mais sur les communes limitrophes (Artiguelouve, Poey-de-Lescar, Laroin…), on trouve de plus en plus de divisions de terrains.

A noter sur Billère, deuxième plus grande commune du Béarn : deux résidences de 73 logements en tout seront livrées fin 2017 par le groupe Pichet. La construction doit commencer en juin. C’est aussi à Billère que se prépare la construction de 40 logements participatifs avec le Comité ouvrier du logement (Col).

vj1ln__TOP8360

L’Est : Idron, Bizanos, Lée, Ousse, Sendets, Artigueloutan…

Une tendance : les acquéreurs n’hésitent plus à s’éloigner de Pau ou de sa première couronne pour pouvoir trouver des terrains accessibles. “Aujourd’hui à Nousty, le prix du terrain est passé à 90 euros le m2, quand il se situe autour de 35-40 euros à Soumoulou ou Gomer”, indique Pascal Crémadès (Orpi). Sur Idon, des maisons haut de gamme avec piscine peuvent se vendre à 600 000 euros, affirme l’agent immobilier qui a souvent affaire à des employés de Total ou de Turboméca mutés sur Pau.“C’est un secteur très recherché pour la proximité de la ville, et le calme”.

Le Sud : Jurançon, Gan, Gelos, Mazères-Lezons…

Emeline Barraqué, responsable de l’agence Jurançon-Immo64, observe un nombre de transactions plutôt à la hausse. “Les clients nous font davantage confiance et acceptent de vendre au prix du marché”. Sur ce secteur, on trouve de belles maisons sur les coteaux de Jurançon, Gan, ou Saint-Faust.

Un bon plan : une maison à rénover qui se situe près de la place centrale de Jurançon

Pour la construction neuve, cap sur Gelos ou Mazères-Lezons, avec une forte demande de petits terrains de 300 ou 400 m2.