portes fenetres

Les portes et les fenêtres en bois ne sont pas les premiers choix pour l’habitat.
Hormis dans certains secteurs où les règles d’urbanisme l’imposent. C’est le cas dans de nombreuses villes du Sud-Ouest. Comme dans le centre de Bordeaux où le classement patrimonial oblige l’usage de certains matériaux. Ou plutôt en banni certains, comme le PVC par exemple. Très souvent, les maisons qui se trouvent à proximité des églises anciennes doivent avoir des huisseries en bois. C’est essentiellement vers d’autres types de produits que se tournent les constructeurs, et les particuliers, quand il s’agit de changer ou d’installer des ouvertures. « Aujourd’hui, la tendance est à l’aluminium, explique Jean-Pierre Morisse, commercial au sein de la société Fenêtres du Sud-Ouest, pour l’offre multiple de couleurs. Mais pour des prix plus avantageux, les clients choisissent le PVC. » Et si le bois est un peu plus cher que les autres matériaux, ce ne sont pas les tarifs qui font qu’il n’a pas forcément la cote.
« En ce qui concerne les prix, on est sur les mêmes bases, à peu de chose près, que l’aluminium ». Des produits qui ne sont donc pas très bien placés sur le marché, et qui représentent un poids fort dans un investissement.