Texte : Luce Gardères

Acheter un appartement ancien à Orthez coûte 1 010 € le mètre carré – prix médian : c’est le plus bas des Pyrénées-Atlantiques. La Chambre des notaires révèle par ailleurs que le prix médian d’une maison ancienne est de 144 200 € : là aussi, la cité de Fébus monte sur le podium des villes les moins chères, juste derrière Oloron (130 000 €) et Mauléon (92 000 €). De quoi attirer les acheteurs, même s’il faut le plus souvent rénover.

TAXE FONCIÈRE DISSUASIVE
transactions », explique Ariste Zélise, de l’agence Guy Hoquet. « Les prix se maintiennent à Orthez : cela aide notamment les jeunes couples à réaliser leur premier achat. On rayonne à 200-300 kilomètres alentour », complète-t-il.

Cependant, nombre de professionnels de l’immobilier rappellent qu’à Orthez la taxe foncière reste dissuasive, notamment pour les jeunes couples, qui, de ce fait, préfèrent souvent s’installer dans les petites communes voisines.

Idéalement située à mi-chemin entre la Côte basque et la région de Pau, Orthez, à proximité immédiate des Landes, attire aussi des investisseurs. « Mais ce n’est pas la majorité de notre clientèle, nuance Matthieu Duranton, qui a racheté l’agence Guy Hoquet le 1er janvier et qui travaille depuis dix ans sur le marché local. Eux recherchent une rentabilité et auront tendance à privilégier les petites surfaces de type studios. Le plus gros de nos clients restent des primo-accédants, avec un prix moyen de vente des maisons compris entre 120 000 € et 180 000 €. Au-delà de 200 000 €, on passe sur un autre type de clientèle. »

PRIX MEDIAN
Le prix médian sépare l’ensemble des ventes en deux parties égales : la moitié des ventes s’est réalisée en dessous de ce prix, l’autre moitié au-dessus.