Maitre-Emmanuel-Gauthier

Quel est votre parcours en tant qu’avocat ?
J’ai 47 ans et j’ai été avocat sur Agen durant une vingtaine d’années, puis je me suis associé avec Avocats-Sud et aujourd’hui j’exerce sur Bordeaux. Nous disposons de plusieurs cabinets, dont Bordeaux, Agen, Bayonne et Pau. Je travaille sur deux axes principalement qui sont le droit pénal d’une part et le droit bancaire d’autre part. Ce dernier dû notamment à plusieurs clients importants qui sont des banques.
Quels types de dossiers prenez-vous en charge ?
Pour la partie qui concerne le droit bancaire, je me charge essentiellement des dossiers concernant les recouvrements, les saisies immobilières ou tous les problèmes rencontrés en matière de paiements. Il m’arrive aussi de défendre des particuliers lorsqu’ils connaissent des soucis souvent de remboursement de crédit, mais pas seulement. Je peux aussi les aider dans le cas d’un engagement de caution, ou plus largement les conseiller et les accompagner. Je connais très bien le fonctionnement des banques, ce qui est un avantage pour mes clients particuliers. Quant au droit pénal, je travaille pour des assurances mais aussi pour des particuliers dans le cadre de la protection juridique, sur des domaines très variés.
Quels sont les changements que vous percevez dans votre profession ?
Le métier d’avocat qui existait il y a vingt ans n’est plus du tout le même ces dernières années et ce pour plusieurs raisons. A mon avis le grand changement vient surtout de la pression liée aux nouvelles techniques de communication. Grâce aux mails, nous avons bien entendu bénéficié de cette rapidité d’échanges mais en contrepartie, la pression est devenue très importante. En effet, les clients et surtout les institutionnels nous demandent de répondre immédiatement. Le travail se fait donc dans l’urgence, alors qu’avant on pouvait prendre plus de temps. L’autre changement est la paupérisation de cette profession : nous travaillons plus, mais pour gagner moins. A titre d’exemple, les 35 heures sont faites en trois jours. Une journée sans téléphone et sans audience est un vrai luxe.

Conseil
Se porter caution pour un logement ou pour un emprunteur est une décision importante qui ne doit pas se prendre à la légère. Bien souvent, les personnes qui signent ce type d’engagement ne se rendent pas compte de ce que cela peut impliquer. Prendre conscience du risque est la première étape. Ensuite évidemment, ne pas se porter caution pour une personne que l’on ne connait pas suffisamment, ensuite, avant toute signature, prendre conseil auprès d’un avocat ou d’un notaire. Sachez que ce type d’engagement peut se négocier notamment sur la durée et le montant.
Avocats-Sud Agen
968 avenue du Général Leclerc
47000 Agen
Tél. : 05 53 48 08 08

Avocats-Sud Bordeaux
32 rue Servandoni
33000 Bordeaux
Tél. : 05 56 24 95 91

Site : www.avocats-sud.com