Les statistiques notariales issues de l’enregistrement des actes de vente reçus par les notaires au Fichier Perval permettent de suivre la conjoncture et de donner le reflet exact de son évolution.

Après la reprise des transactions en 2017, le département de la Charente a vu le nombre de ses actes progresser de 4,5 % entre mars 2018 et mars 2019. Une progression accompagnée d’une hausse des prix médians de tous les biens confondus.

Compter 115 000 euros pour le prix de vente médian des maisons anciennes, 27 600 euros pour les terrains à bâtir – un prix resté stable – et 1080 euros le mètre carré des appartements anciens à Angoulême et Cognac.

Cette hausse des prix médians a été plus importante dans le sud et l’ouest du département. Elle peut s’expliquer par le retour sur le marché, de ventes nécessitant des budgets importants que l’on ne voyait plus depuis quelques années.

L’arrondissement d’Angoulême (hors Angoulême) a lui aussi progressé mais de façon moins forte, avec une hausse de 2,7 % sur un an.

Loi Denormandie éligible à Angoulême et Cognac

La Charente reste un département où les prix de vente sont peu élevés et les taux pratiqués par les banques restent bas.

Les dispositions de la loi Denormandie (loi Pinel) ayant pour objet la rénovation de l’immobilier ancien sont éligibles à Angoulême et Cognac. Elles devraient donc avoir un effet moteur.

Enfin, le positionnement d’Angoulême, à deux heures de Paris et 35 minutes de Bordeaux via la ligne LGV, devrait aussi avoir un effet positif sur l’évolution du marché immobilier angoumoisin.

Chambre des notaires de la Charente
16, rue Prudent, BP 60262, 16007 Angoulême Cedex
Tél. 05 45 95 09 60
Mail : chambre-charente@notaires.frwww.axanis.fr
Site : https://chambre-charente.notaires.fr/