Pas facile de payer son loyer lorsque l’on est étudiant. Heureusement, faisons le point sur les aides financières qui peuvent vous aider à réduire vos dépenses.

Il n’est pas simple de concilier vie étudiante et petit boulot, cela peut être un réel problème lorsqu’il s’agit de payer le loyer et les factures en fin de mois. La solution ? Elle se trouve peut être dans l’une des aides proposées par la CAF (Caisse d’Allocation Familiale) dont vous dépendez. En fonction de votre profil, il peut s’agir de l’Aide personnalisée au logement (APL), l’Allocation de logement à caractère social (ALS) ou de la prime à l’emplois.

Ces aides ne sont pas spécifiquement destinées aux étudiants. Elles s’adressent à toutes les personnes disposant de ressources limitées.

Pour bénéficier de l’APL ou de l’ALS, vous devrez remplir un certain nombre de conditions :

Être titulaire d’un contrat de location : Le bail doit être établi à votre nom (locataire, colocataire ou sous-locataire), et non pas à celui de vos parents (ceux ci peut bien-sur se porter caution). Le logement doit être votre résidence principale, et vous devez l’occuper.

Avoir des ressources limitées : Vos revenus, ainsi que le montant du loyer ne doivent pas dépasser un certain plafond. Celui-ci varie selon la zone dans laquelle se situe votre logement :
– Ile-de-France (zone I, plafond le plus élevé)
– Les agglomérations de plus de 100.000 habitants et la Corse (zone II)
– Les autres agglomérations (zone III)

 

Comment obtenir l’ALS ?

Les démarches doivent être réalisé auprès de votre CAF locale. Celle-ci validera vos conditions de ressources, la validité du logement (non conventionné, respectant les minima de surfaces : 9m² par personne, et disposant d’une arrivée d’eau potable, d’un évier, d’un w-c et d’un moyen de chauffage)

L’ALS est en général directement versée au propriétaire. Une fois cette option prise, vous ne pourrez y mettre fin qu’avec l’accord du bailleur. Il reste à la charge du locataire la part de loyer restante.

Pour évaluer le montant de l’ALS, la CAF prend en compte plusieurs critères comme l’emplacement géographique du logement, le montant du loyer, les ressources des occupants, etc.

Comment obtenir l’APL ?

Plus connue que l’ALS, l’Aide personnalisée au logement (APL) est octroyée sous conditions de ressources. Pour pouvoir en bénéficier, le logement doit :
– faire l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat
– être occupé au titre de résidence principale
– répondre aux caractéristiques de décence et de conditions minimales d’occupation

L’APL permet de réduire le montant de votre loyer. Elle est versée par la CAF directement au bailleur qui le demande. Il ne reste plus qu’au locataire à régler la part restante du loyer au propriétaire.