Le département se caractérise par des prix bas

TEXTE : CLÉMENCE CALDERON | PHOTO : STÉPHANE KLEIN

La Dordogne est bien loin de la flambée des prix de l’immobilier que connaissent certains départements de la région. Selon une étude des Notaires de France, le prix médian au mètre carré pour les logements anciens est de 1 150 € en Dordogne contre 2 810 € pour le
département de la Gironde.
À Périgueux, le marché se « porte bien », selon Josselin Frison, manager chez Century 21. Le chef-lieu du département affiche un prix médian de 1 500 €/m2.
Les villes de Périgueux et de Bergerac profitent d’une bonne situation immobilière : « Les prix sont vraiment attractifs et bien moins élevés qu’à Bordeaux, par exemple. Les transactions se tiennent et le taux bancaire est historiquement bas », énumère Josselin Frison. À cela s’ajoute un coût du foncier très accessible, et de faibles taxations.
Si le département de la Dordogne affiche des prix faibles, c’est parce que le département fait face à un enclavement important, en particulier dans les zones éloignées des secteurs économiques, l’emploi étant concentré en partie dans les périmètres urbains.

DES DISPARITÉS
Un enclavement également autoroutier et ferroviaire qui crée des écarts au sein même du département. Les investisseurs privilégient les villes, pour leurs services de proximité, ce qui justifie le faible coût des biens immobiliers plus isolés en campagne. Au nord, le Périgord vert affiche des prix relativement bas par rapport au reste du département, comme à Vieux-Mareuil, où le prix médian au mètre carré pour une maison est de 912 euros.
Dans l’ensemble, le département présente un marché immobilier accessible. De la maison secondaire en campagne au studio ou pavillon dans les agglomérations de Bergerac ou Périgueux, la Dordogne offre un large choix de types de biens, pour tous les budgets.