objets maison

Plus le thermomètre descend, plus nos envies se font douillettes à la maison avec des accessoires cocons, tout doux et confort. Notre sélection

1. Une bougie d’EQ

Au cœur de l’hiver, quand la pluie tape aux carreaux, rien de tel qu’une note tropicale pour réchauffer l’ambiance. Le must : les bougies EQ, de cette marque lancée par un surfeur, entrepreneur, et globetrotteur inspiré, qui a posé ses valises au Pays basque. A Bidart exactement. Sous l’influence de cette culture surf, du culte de la mer et des voyages, est née une gamme de bougies fabriquées artisanalement dans le sud de la France à base de cire végétale, de mèche de coton et de fragrances irrésistibles. Notre préférence : Muli Maldives, du nom de cette île lagon, aux effluves de fleurs de tiaré, relevées de notes de vanille, ylang-ylang, avec en arrière-plan une pointe de bois de gaïac et de musc blanc. Un parfum addictif et qui donne envie de tester les autres : Malpais Costa Rica (notes fraîches végétales) ; Bingin Bali (vanille, patchouli) ; et Côte des Basques Biarritz (chocolat chaud relevé de piment rouge, poivre noir et cannelle).
EQ. 25 € la bougie, 40 heures de brûlage. A acheter sur l’eshop ou dans les boutiques de surf, certaines parapharmacies, et au magasin Général de Darwin à Bordeaux).
www.eq-love.com ou 05 40 07 71 80

2. Un truc en plumes

Si la firme landaise – basée à Saint-Sever et créée en 1859 – a puisé son inspiration dans le canard et dans les exploits des pyrénéistes, elle a aussi su surfer sur les cimes de la mode et de la décoration. La gamme maison, tout en duvet, propose ainsi des couettes, édredons, oreillers, traversins, sur-matelas à ne plus vouloir sortir de chez soi. Du moelleux, du chaud, du doux et des coloris à tomber. Nouveau, cet hiver, Pyrenex revisite le homewear version duvet pour une collection Cosy aussi sexy que confortable. Le luxe d’une doudoune d’intérieur, et d’un jeté de canapé tout en plumes… Et si on restait ?
Plaid déco 165 x135 cm : 48 €.
Pyrenex, manufacture à Saint-Sever, ventes d’usine deux fois par an. Boutiques en ligne : www.pyrenex.com

3. Toison d’or

Sans avoir pour autant l’âme d’un grand chasseur, reconnaissons qu’une belle peau de bête poilue dans le salon, sur un canapé, une chaise, un lit, voire comme cocon moelleux pour le bébé, çà réchauffe l’ambiance, et les doigts de pied. A choisir sur Esprit des Pyrénées, entre l’agneau du Béarn, peaux de mouton, de chèvre, végétalisées… le modèle qui nous sied mais aussi le tannage, en fonction de la destination de l’objet.
De 63 à 119 € sur www.espritdespyrenees.com ou à la boutique Esprit des Pyrénées à Bagnères-de-Bigorre (65).

4. Un coussin Petrusse

Un châle, un chèche, une écharpe, enroulée autour du cou ou posée sur les épaules, voilà un réflexe doudoune à adopter dès qu’il commence à faire frisquet. En plus, Petrusse habille nos hivers de chic et d’élégance. A l’origine, une femme. Petrusse Reijnen. Passionnée d’étoffes anciennes, elle parcourt le monde pour constituer une incroyable collection de motifs traversant les siècles et les pays. S’inspirant de ces dessins, elle crée sa première collection de châles et de tissus pour la maison. Son prénom donne la marque ; son goût, inimitable, imprime le style. Chaque année, sortent des ateliers langonnais, en Gironde, deux collections de châles et une collection pour la maison. Pour certaines pièces, les finitions sont réalisées à la main, pour plus de raffinement et de détails dans les broderies, passementeries, franges de plumes… A piocher dans la collection de châles, ou pour la maison, un joli coussin, un plaid, un abat-jour… La décoration de maison peut aussi être faite sur demande.
Boutiques Pétrusse à Bordeaux : rue des Remparts et Allées de Tourny. Internet : www.petrusse.com

5. Artiga chasse le froid

C’est vrai qu’Artiga, la marque de maison et toiles basques, a tendance à évoquer le printemps et l’été, la saison des pique-niques chics et les siestes de fin d’après-midi blotti dans un hamac rayé. Mais en fait, Artiga se marie aussi très bien avec l’hiver et les teintes chaudes, orangées, marron… Choisissons une paire de double rideaux Ainhoa par exemple, pour réveiller l’hiver, un tablier et des coussins assortis, et si la bise se lève, un « coupe-froid » Cazalet ou Pimbo, autrefois appelé plus prosaïquement « boudin » à glisser devant la porte ! Utile aussi, le sac à pignes permet de stocker et transporter les bûches ou pommes de pin pour le feu de cheminée, ou le poêle : ca va chauffer !
Coupe-froid Larrau/Pimbo/Cazalet : 29,50 €. Sac à Pignes en toile Bagnères : 69,50 €. Rideau prêt à poser en 155×300 cm avec 8 œillets : 149 €.
www.artiga.fr ou 05 58 47 62 39

6. Jetez-vous à l’eau

Après les bains de mer de l’été, continuez à vous jeter à l’eau tout l’hiver : Baïzen, société installée sur le bassin d’Arcachon, commercialise et installe des bains nordiques en bois, histoire de barboter dans son jardin en toute saison dans une eau à 38e degrés, chauffée par un foyer bois immergé et ou électrique. Un équipement 100 % bois (en pin du Nord), conçu dans un esprit éco-responsable, esthétique et compétitif en terme de prix : entre 1790 et 4400 euros selon la dimension. Pour ceux qui seraient juste tentés d’essayer sans investir, l’entreprise girondine a imaginé le baïzap, la location de jacuzzi sur Bordeaux et son agglomération.
www.baizen.fr ou 06 29 73 22 13.

7. Une plante tropicale

Pour créer une ambiance tropicale à la maison, rien de tel qu’un jardin d’hiver tout en fleurs, ambiance « jungle ». Les orchidées sont parfaites pour jouer les vahinés à la maison. A choisir chez un spécialiste, ou un obtenteur, pour respecter ses conditions d’épanouissement. Un bonsaï d’intérieur est aussi tout indiqué (Bonsai Barber est le spécialiste à Bordeaux). Voire un palmier (à la palmeraie de Mios, 33). Un citronnier ou autre agrume pour le spectacle et l’odeur ; dans les Landes, à Eugénie-les-Bains, Michel Dufau en propose quelque 130 variétés. A vous de choisir, l’important c’est le rose !
Bonsai Barber : www.bonsai-bordeaux.com. Tél. 05 56 96 72 08. La palmeraie de Mios (33): www.la-palmeraie.fr. Tél. 05 57 17 08 08. Agrumes Michel Dufau : www.agrumes-dufau.com. Tél. 05 58 51 18 54.
Pour les orchidées, Jardiland, Truffaut, pépinières Le Lann, Brico Leclerc, les Jardins de Nonères à Mont-de-Marsan (40), Orkinabalu à Arsac (33) www.orkinabalu.fr.

8. Y’a plus de saison pour les planchas

Parce que c’était trop dur de ranger sa plancha tout l’hiver, et parce qu’il n’est décidément pas possible de faire griller les côtelettes avec un anorak et des gants, la marque basque Forge Adour, implantée à Bayonne depuis 1978, a imaginé une plancha indoor : une version intérieure super futée, plus légère (18 kilos), électrique et adaptée au plan de travail de la cuisine. Polyvalente, elle est en effet homologuée pour sortir dehors aux beaux jours ou être emmenée en vacances, en camping-car… Lancé en janvier 2015, le modèle, doté d’une plaque en fonte émaillée et d’un tiroir à récupération de graisse intégré et amovible, surfe sur le succès. Qu’on se le dise : les grillades, c’est maintenant et toute l’année ! Prix 349 €, dans les boutiques Forge Adour et chez les distributeurs. www.forgeadour.com

9. Des charentaises pour être « benaise »

A la maison, glissons nos petits petons dans des chaussons. Pour être « benaise » (confort), pensez charentaises. D’autant que le style a pris un sérieux coup de jeune. L’entreprise Rondinaud, par exemple, met du rose layette aux pieds des fillettes, des coquelicots sur ceux de leur mère, des monstres sur les talons des garçonnets. Nous, les frileux, on craque pour la charentaise Tcha et son modèle Wooly Wooly en peau lainée ! Les amateurs de simplicité se tourneront sûrement pour la Zéro en cuir et feutre, ou la Sunny cuir, efficace et minimaliste… Charentaises Tcha : depuis la taille enfant 28 jusqu’au 46. Prix pour la Wooly Wooly : 125 €. E-shop en ligne à partir du 15 novembre sur www.lacharentaise-tcha.com
Xavier Sota